Avant Garde Construction Management – Construire l’avenir, restorer le passé

2020-03-13T09:21:26-03:00 février 19th, 2020|Categories: News|0 Comments

Située à Riverview, cette entreprise a laissé sa marque sur divers bâtiments de la province. Excellence s’est entretenue avec Patrick Sohy, co-fondateur, pour savoir où il trouve son inspiration et ce qui, en fin de compte, le retient ici dans la province.

Comment avez-vous débuté dans le secteur de la construction?

J’ai commencé à l’âge de 12 ans, en travaillant avec mon père à faire de l’arpentage à Montréal. Ensuite, j’ai étudié l’ingénierie et j’ai commencé à travailler dans la construction à 23 ans.

Je me suis éloigné de la construction pendant environ un an, mais autrement, je n’ai jamais douté de mon intérêt pour ce domaine. Dès mon plus jeune âge, j’avais une passion pour construire des choses, en commençant avec des blocs Lego.

Qu’est-ce qui vous inspire dans votre travail?

Notre inspiration vient du fait que nous faisons les choses différemment, mais aussi du fait que nous aidons à donner vie à la vision de nos clients. Nous avons toujours adopté une approche ouverte et digne de confiance dans notre travail. C’est ce qui attire les clients chez nous.

Pouvez-vous nous donner un exemple de défi auquel vous avez été confronté en démarrant votre entreprise?

Je suis arrivé au Nouveau-Brunswick en 2002, alors que je construisais des stations Shell dans la province. C’est au cours de ce projet que je suis tombé amoureux de la région. J’ai travaillé pour un entrepreneur général les 18 premiers mois, puis, avec mon partenaire commercial, nous avons décidé de voler de nos propres ailes, il y a environ 15 ans. 

L’un des plus grands défis du démarrage de l’entreprise a été d’établir des relations avec les fournisseurs et les clients. Les enjeux financiers sont également différents, notamment dans le secteur de la construction, car gagner la confiance des gens prend du temps, et avec raison. Une fois que cette confiance est établie et que les clients commencent à se montrer intéressés, c’est un peu plus facile.

Que pensez-vous du soutien aux entreprises locales du Nouveau-Brunswick?

Nous sommes toujours soucieux d’acheter des produits locaux lorsque nous entreprenons des projets, en employant d’abord des sous-traitants de la région. Si nous ne pouvons pas trouver ce que nous cherchons dans une région, nous nous tournons alors vers le reste du Nouveau-Brunswick, puis vers le reste des Maritimes, au besoin.

La différence que représente le fait d’acheter des produits locaux ou de recourir à des entreprises locales contribue à une plus grande part de l’économie que ce que l’on pourrait croire. Acheter 3 $ de plus dans un magasin familial peut faire une grande différence pour cette famille.

Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui souhaitent se lancer en affaires?

Il est important de parler avec des entrepreneurs locaux, de trouver un mentor et de demander des conseils. Une personne de la localité où vous souhaitez vous implanter pourra vous aider à déterminer la façon dont les gens de cette localité vont réagir. C’est un savoir commercial inestimable d’un point de vue local.

En tant qu’entrepreneur, que diriez-vous aux personnes qui vous demandent pourquoi vous choisissez de vivre et d’exploiter une entreprise au Nouveau-Brunswick?

Sur le plan personnel, il est difficile de battre la vie près de la mer et le fait de ne pas avoir à passer du temps dans des embouteillages interminables tous les jours. L’atmosphère est plus détendue, même dans le secteur de la construction. Du point de vue commercial, c’est différent de faire des affaires ici.

Le sens de la communauté est plus fort et la confiance entre les gens est beaucoup plus grande, mais la valeur d’une personne se mesure au respect de la parole donnée. Vous devez respecter ce que vous avez dit que vous alliez faire. Acheter et soutenir les produits locaux signifie beaucoup pour tout le monde. Les grands centres urbains dans d’autres régions du pays offrent plus de possibilités quant au volume d’affaires, mais la concurrence est plus féroce qu’ici.

Pour plus d’information, visitez: AGCM

Leave A Comment